Vivre l'instant pour un ventre plat?

01 Juin 2017
Aucun commentaire

Les personnes plutôt attentives à l’instant présent sont moins susceptibles d’avoir de la graisse autour du ventre et de devenir obèses indique une étude américaine.

De précédents travaux ont déjà montré que bien connaitre son corps engendrait de réels bénéfices physiques allant d’une réduction du stress à un effet protecteur pour le coeur.Une équipe de chercheurs de la Brown University Public School of Health (Etats-Unis) a elle découvert qu’un faible niveau d’attention portée à l’expérience présente se répercutait sur l’organisme et en particulier sur l’adiposité au niveau du ventre.Depuis plus d’une vingtaine d’années, le concept de « mindfulness » (« pleine conscience » en français) rencontre un vif intérêt : il décrit la faculté d’attention qui résulte du fait d’ouvrir pleinement sa conscience à l’expérience de l’instant présent, sans jugement.

L’équipe a travaillé sur 394 volontaires, des hommes et des femmes âgés en moyenne de 50 ans, tous participants de la cohorte New England Family Study et suivis depuis leur petite enfance.

Afin d’évaluer leur hypothèse de travail, les chercheurs ont utilisé un questionnaire intitulé échelle d’évaluation de la pleine conscience (MAAS) et observé différents paramètres comme la graisse corporelle et le poids.

Leurs résultats, publiés dans the International Journal of Behavioral Medicine du 19 octobre, montrent que les participants avec un faible niveau de « mindfulness » présentaient une prévalence de l’obésité plus élevée de 34% par rapport à ceux qui y étaient plus attentifs.

D’autre part, les volontaires moins sensibles à cet état d’attention avaient en moyenne 0,454 kg (NDLR : 1 pound) d’excès de graisse au niveau du ventre par rapport aux autres participants.

« La grande majorité de ces gens ne pratique pas la méditation, il s’agit juste d’un état d’attention porté à l’instant présent et d’une conscience au quotidien des pensées et des émotions et des sensations physiques » analyse Erick Loucks, l’un des auteurs de cette étude.

Les gens capables d’une plus grande attention, quelles qu’en soient les raisons, seraient plus attentifs à leur propre corps, à leurs émotions et humeurs du moment et donc par exemple moins portés sur le sucre à un instant T ou plus réceptifs aux sensations induites par l’exercice physique, concluent les chercheurs. Toutefois, « les effets ne sont pas immenses, mais significatifs » précise Erick Loucks.

Ce dernier dit lui-même pratiquer l’art de la méditation quotidiennement depuis 20 ans et enseigne la « mindfulness » à la Brown University. 

RelaxNews

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2015/10/21/2202199-la-pleine-conscience-un-atout-en-faveur-des-ventres-plats.html

A propos de l'auteur

Capucine Daloze

Capucine Daloze


Commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Mindfulness - La pleine conscience et le rapport à la douleur

Une forme de méditation que l’on peut qualifier d’active et de passive est la « pleine conscience ». Cette technique est particulièrement intéres...

Lire la suite

Être de bonne humeur tout le temps?

Depuis 1988, chaque jour au réveil, il nous ressert le même refrain entêtant : “Je suis de bonne bonne bonne humeur ce matin. Y’a des matins comm’ça !&...

Lire la suite